Cette chaire de recherche se penche sur les effets sociaux, économiques et environnementaux du réchauffement climatique, un enjeu sociétal et bouleversement central qui bouleverse les équilibres naturels autant que socio-politiques et géostratégiques. Il s’agit là d’interroger, sous un prisme interdisciplinaire, l’impact du changement climatique dans un contexte de pénuries de ressource, à la fois réel et perçu, et de crise socio-économique durable.

Cela invite, en sus, à ré-envisager les modèles économiques traditionnels (productivistes) et les fondements de notre économie capitaliste néolibérale et consumériste, en vue d’accoucher, par tâtons et expérimentations successibles, de nouvelles pistes de sorties de crise fondées sur des modes alternatifs d’organisation de l’activité humaine. Nous portons  une attention toute particulière à quatre chantiers, constituant à la fois des noyaux-attracteurs de nos investigations et des exemples paradigmatiques de notre démarche :

1/  l’économie circulaire que nous appréhendons dans un horizon de recherche élargi et holistique, en plaçant au cœur de notre réflexion l’élaboration de modèles innovants de développement économique ;

2/ l’étude des évolutions du prix du carbone, paramètre-focal de la plupart des modèles d’économie de l’environnement ;

3/ les facteurs qui affectent l’évolution des prix énergétiques, ce qui permet de bien spécifier les modèles d’évaluation et de prévision de prix adaptés (une meilleure prévision de prix énergétiques facilite la prise de décision et le choix des ressources au niveau de l’entreprise)

4/ la transition énergétique signifie le passage des énergies fossiles, non renouvelables et émettrices de gaz à effet de serre à un bouquet énergétique donnant une place importante aux énergies renouvelables (utilisation d’énergies décarbonées).

Contact :

Eric Strobl – eric.strobl@ipag.fr

Ingmar Schumacher – ingmar.schumacher@ipag.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer