IPAG, Business School, Ecole Superieure de Commerce et de GestionLe diplôme de formation supérieure au management de l’IPAG, visé par l’Etat confère le grade master 2, se décline en plusieurs spécialités. Il est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), au titre d’une formation de niveau I. Il est accessible via une procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE).

 

Qu’est-ce que la VAE ?

 

Ce dispositif met en relation l’expérience d’un candidat et le diplôme de l’Ipag. Il se base sur son expérience professionnelle salariée (minimum 3 ans), non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale…) ou bénévole (syndicale, associative). Ce processus passe par une analyse approfondie des expériences passées, que le candidat positionne par rapport au référentiel de compétences propre au diplôme de formation supérieure au management de l’Ipag. Il s’inscrit dans une réflexion globale de projet professionnel individuel. La validation des acquis de l’expérience est prononcée à l’issue d’une soutenance devant un jury, qui se prononce sur une obtention totale, partielle ou un rejet du diplôme.

Les étapes de la VAE

 

Information générale et pré-orientation

Demande d’informations sur l’organisation de la VAE et sur la nature du diplôme visé et des spécialités proposées

Inscription à l’étape de recevabilité

Examen de la recevabilité du dossier

Constitution du livret de recevabilité par le candidat, avec les pièces justificatives

Vérification de la recevabilité de la demande et de sa cohérence par rapport à la spécialité demandée

Autorisation à la poursuite de la demande ou interruption du processus s’il n’a pas de chances d’aboutir

Le livret de recevabilité

 

Le livret de recevabilité permet d’évaluer la cohérence de la demande et ses chances d’aboutir à une validation la plus complète possible. Elle permet d’éviter de s’engager dans un processus complet en risquant un rejet. Il est donc important de fournir les justificatifs demandés et de réfléchir à toutes les expériences professionnelles ou non qui ont permis d’acquérir des compétences correspondant au diplôme demandé.

La commission pédagogique qui examine ce dossier est composée de spécialistes du domaine de spécialité visé.

Préparation du dossier de VAE

Le dossier de VAE

 

Le dossier liste et décrit de façon détaillée les acquis, savoirs, aptitudes et capacités qui ont un rapport avec les exigences du titre visé. Il doit aussi fournir les preuves et justificatifs des activités professionnelles (rapports financiers, dossiers de présentation, dossiers projet, plaquettes… etc.)

Il permet d’expliciter comment telle compétence du référentiel de formation a été acquise par la pratique professionnelle. Le candidat présente son dossier devant le jury de validation, la loi prévoit le droit à un congé pour cette soutenance.

  • Remise d’un guide de la VAE et du référentiel de compétence
  • Accompagnement collectif (une journée)
  • Coaching individuel en option (18 heures)
  • Préparation de la soutenance et du support support présenté, faisant le lien entre l’expérience et les compétences visées 

Soutenance devant le jury de validation

Jury composé d’enseignants de la spécialité et de professionnels

Validation totale, partielle ou rejet pour l’obtention du diplôme  

Les tarifs de la VAE et les possibilités de financement

Livret de recevabilité : frais de dossier 200€

Demande de VAE : frais d’inscription : 1500€ (frais de dossier inclus)

Accompagnement 18 h (facultatif) : 1500€

Ces frais peuvent être pris en charge par les différents acteurs qui participent au financement de la formation professionnelle continue au même titre que les actions de formation.

Ainsi, il existe différents dispositifs de financement selon son statut. Il est aussi possible de financer sa démarche VAE à titre individuel.

Activité  salariée, la  prise en charge peut être :

Demandeur d’emploi

Il est possible de bénéficier de différents financements permettant, sous certaines conditions, d’assurer la gratuité de l’intégralité du parcours VAE.

Activité non salariée (professions libérales, commerçants…)

Il est possible de solliciter une prise en charge financière par le Fonds d’Assurance Formation, dans la mesure où les contributions spécifiques pour le financement des actions de formation professionnelle continue sont à jour. Il faut s’adresser au Fonds d’Assurance Formation qui gère la contribution.

Pour plus d’informations, voir auprès de son employeur, de son OPCA, du FONGECIF ou du Pôle Emploi.

Portail national de la VAE : http://www.vae.gouv.fr/

Ministère du travail : Fiche VAE

VAE en île de France 

VAE en PACA  

 

Livret de recevabilité

Guide de réalisation du dossier de présentation de V.A.E.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur notre site IPAG Executive Education